Dis, c’est quoi un éducateur ? 

 

Dis, c’est quoi un éducateur ? 

Un éducateur, c’est quelqu’un qui s’occupe des autres. 

Pas clair. Trop vague. Trop vaste. 

Il fait quoi un éducateur ? 

Il aide les autres. Aujourd’hui on dit plus qu’il accompagne les autres. 

Ah bon ? Ce n’est pas pareil ? Je veux bien mais ne vois pas bien. Comme un assistant social ! 

D’une certaine façon oui, mais pas vraiment. 

Explique-toi. Le psy aide quand tu n’es pas bien dans ta tête ; la femme de ménage aide lorsqu’elle s’occupe de ta maison, qu’elle va te faire les courses ; ta voisine ou ton voisin t’aide lorsque tu lui demandes par exemple d’aller chercher tes enfants de l’école, ou de les accompagner quelque part avec les siens. Tout le monde est capable d’aider ou d’accompagner dans ces cas-là. Quelles différences ? 

Ah non, tu ne vas pas t’y mettre toi aussi ! Plus de différences ; tout le monde pareil. Tu ne vois pas ce qui se passe chez nos voisins ? Il nous faut nous aligner aux bonnes pratiques. Educateur, éducateur, on dit aujourd’hui travailleur social. 

Tu me fais peur. 

Qui lui demande d’aider ? 

Il répond à des commandes sociales. 

Des commandes ! C’est bizarre ; on dirait que tu es chez un commerçant ou un restaurant en train de commander ton menu, selon le budget que t’as. T’as du pognon, tu te paies un bon gueuleton dans un super resto ; t’en n’as pas, tu vas dans le bouiboui du coin et tu te satisfais du peu de tes deniers. 

Il est qui l’éducateur, non ce travailleur social ? 

En gros, c’est quelqu’un qui est ouvert et qui aime les autres. 

C’est bien gros, en effet. C’est même énorme. 

Ouvert ? Tout le temps ? Jamais fermé ? Le rhume le guette. J’espère au moins qu’il se protège pour ne pas contaminer les autres, tous ceux dont tu dis qu’il aime. 

C’est possible d’aimer tout ce monde ? C’est quand même se prendre pour le bon Dieu ! Des stars de ce style, ils savent se rendre indispensables, veiller sur tout, régner sur tout. 

Il est flippant ton éducateur. Je peux continuer à dire éducateur ? 

Grrrr … 

A quoi il sert ton éducateur ? 

A répondre aux missions qu’on lui demande : aider les personnes en difficulté à l’insertion, à l’intégration, à l’inclusion, à la socialisation, à l’autonomie, et à beaucoup d’autres. 

Tout ça ?! Ton speech est bien trop pompeux ; je ne pige que dalle. 

C’est qui ces personnes en difficulté ? Moi, ce que je vois, c’est que tout le monde est ou rencontre des difficultés dans sa vie, à un moment ou un autre. Il s’occupe alors de ce monde-là ? Mais c’est géant ! 

Non, il va regarder plus spécifiquement ceux qui sont désignés parce qu’ils gênent, stigmatisés parce que différents, pas comme les autres, qui ne rentrent pas dans les clous si tu préfères, toutes ces figures du z’in. 

Hein ?! C’est quoi ton truc ; c’est complètement zinzin, à moi que le zinzin, le maboul, ça soit toi ? 

Moi je fais partie de la nouvelle génération, nouvelle tendance des éducateurs style travailleur social. Je me cale à l’air du temps. Je suis un contemporain. 

Explique s’il te plaît. 

Un éducateur aujourd’hui, c’est un bureaucrate, un technocrate. 

Techno quoi ? Je connais la techno parade, la tectonique, pas ton techno machin. 

C’est quelqu’un d’efficient et de compétent, un chef. 

Un chef de ouf, celui qui délègue tout ; soi-disant qu’il est démocrate, il fait faire le travail par les autres, faisant croire à tous que c’est lui qui bosse tandis qu’il passe son temps à palabrer, donnant l’illusion qu’il connait tout. Il n’a plus besoin de connaitre tout le monde ; plus besoin de connaitre l’autre. Du haut de sa chair, il rédige de beaux et grands projets et administre l’avenir de chacun sans se soucier de prendre leur avis. Si c’est ça, c’est bof … 

Je ne m’y retrouve plus dans tes explications. Je ne m’y reconnais plus. Ce n’est pas comme ça que j’avais compris ce que voulait dire Etre Educateur. 

Les temps ont changé mec. Ce que nous ont transmis nos anciens est désuet. Ce n’est pas si vieux que ça, je reconnais, mais c’est déjà bien poussiéreux. Faut du ménage. Les vieux, au rencart, place aux jeunes. Faut se moderniser mon pote. Faut réformer, s’harmoniser, construire d’autres outils. 

Tu parles d’un plombier … 

Performance et efficacité, c’est la loi du marché, du nouveau projet de société, tu piges ? Il faut que ça suive. Celui qui n’arrive pas, qui n’adhère pas, tu vires ; y en aura d’autres qui te seront bien mieux reconnaissants. Tu deviens un vrai technicien de la relation. Plus besoin d’être éducateur spécialisé, éducateur de jeunes enfants ou assistant social, nous sommes les professionnels de demain, polyvalents, sachant tout faire. Pas génial ça ? 

Tu sais quoi, je crois que je vais aller rejoindre le collectif Avenir EDUCS. 

 

                                                                                            Nada Abillama-Masson